Accueil > Recherche > Station d'arts poétiques > Parlante - Une revue tout contre l'art contemporain

Parlante - Une revue tout contre l'art contemporain

Parlante, une revue d'expérimentation tournée vers la poésie, la parole, conçue par les étudiants de l'École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon, témoignant de l'extrême vivacité des formes et de leur hybridation (écriture, graphisme, performance, sculpture…).
Une ouverture vers la très jeune création au plus près de son émergence.
Un projet mené par Alexandre Balgiu, Patrick Beurard-Valdoye, Jérôme Mauche.

La poésie contemporaine, dans ses secteurs les plus dynamiques et innovants, au contact des arts visuels, sonores, scéniques dans un souci d'hétérogénéité, de recherche comme d'expérimentation, entretient un rapport heureux et fructueux avec les écoles d'art en France, lesquelles de longue date l'ont accueillie.
En témoigne la création de la Station d'Arts poétiques à Lyon à l'initiative de Patrick Beurard-Valdoye en 2007.
Les étudiants intéressés, informés, incluent du texte à leur travail, pratiquent la poésie sonore, visuelle, écrivent des récits, des dialogues, des narrations,des fragments, de même qu'ils filment, pratiquent le son, interprètent des partitions, performent, procèdent à des montages, et cela à partir d'un point de vue qui serait « poétique », à savoir d'interrogation et d'exploration du langage comme outil de compréhension et de mise en forme du monde.
De plus, au plan international, sur les bases réactualisées des liens avant-garde/art/poésie, émerge et se développe très fortement depuis une dizaine d'années un nouveau paradigme artistique textualiste, réseauté, pragmatique, hybridant. En témoignent d'innombrables travaux de jeunes artistes reconnus français et étrangers ; mais aussi entre autres l'invitation par exemple faite, lors de la dernière Biennale du Whitney, à des poètes et écrivains en tant que tels ; ou bien l'exposition en cours au Palais de Tokyo consacrée à John Giorno…
La poésie vivifiée devient art contemporain à part entière. L'Ensba Lyon possède une spécificité forte, une tradition réelle dont une revue témoignerait, par sa valeur d'engagement aussi.

« Parlante – Une revue tout contre l'art contemporain » a pour objectif à long terme d'accompagner le travail des jeunes artistes issus de l'école, à partir du moment où en cours d'études la poésie, l'écriture, la littérature, la parole deviennent moteur pour eux et par-delà les formes très variées hybrides qu'ils travaillent (sculpture, films, performances, mais aussi textes, livres …).
Le pari de cette revue, par son fonctionnement est à la fois de « construire l'hacienda » etc … mais aussi de relativiser certains paramètres et perspectives temporels propres à l'art contemporain.
Il s'agit d'offrir un espace simple spécifique à cette proximité texte, poésie, arts visuels au sens extrêmement élargi du terme.
« Parlante – Une revue tout contre l'art contemporain » s'engage sur dix numéros à accorder un espace spécifique réitéré à des étudiants encore à l'école de même qu'à des jeunes artistes travaillant ce médium. Une revue en noir en blanc, très accueillante et s'engageant sur 10 numéros soit un numéro par an, soit deux numéros par an, à suivre et éditer le travail de jeunes artistes issus de Lyon (école et post-diplôme).
Ce projet permet ainsi de participer au festival Livraisons avec un premier numéro.
Y sont associés les étudiants Design Graphique 2-3 à l'initiative d'Alex Balgiu.

A terme de plus, les poèmes textes contributions parus, les parcours dessinés et les insertions fabriquées par ces jeunes artistes concernés sur une réelle durée offrent l'opportunité d'un cadre de référence pour une enquête de type quasi sociologique permettant de s'interroger en pratique sur les devenirs de cet art contemporain/poésie qu'à Lyon nous défendons de longue date (tout en participant à cette dimension d'élucidation qui intéresse si fortement aussi l'art contemporain).