Accueil > Licence - DNA > Art > Objectifs de la formation

Objectifs de la formation

D’une durée de trois ans, le premier cycle se compose d’une première année généraliste et d’une phase programme de deux ans.

Le premier cycle Art de l’Ensba Lyon propose une formation progressive et généraliste en art par l’art. Dispensée par une équipe composée de deux tiers de professionnels (pour l’essentiel des artistes, mais aussi des critiques et commissaires d’exposition) et d’un tiers de personnalités issues du monde académique, elle vise à doter les étudiants des acquis fondamentaux dans les champs théorique, méthodologique, pratique et de la médiation, et à créer les conditions d'une poursuite des études en second cycle dans la double perspective d'une professionnalisation de haut niveau et d'un développement des aptitudes à la recherche en art qui seront plus précisément travaillées en second cycle.

Structurée en quatre unités d’enseignement, anticipant sur la dynamique et les enjeux du second cycle et s’adossant aux activités de recherche conduites en troisième cycle, ouverte à la diversité des champs et des médiums de l’art contemporain, elle déploie une pédagogie fortement individualisée.

On peut présenter les connaissances et compétences attendues à l’issue de la formation selon quatre types de savoirs: savoir, savoir-faire, savoir-dire, savoir-être – lesquels correspondent schématiquement aux quatre unités d’enseignement qui structurent la formation.

Par le terme de savoir, on entend un ensemble de connaissances historiques et transversales, spécifiques et générales, scientifiques et empiriques (expérience des œuvres).

Au cours du premier cycle, l’étudiant acquiert un ensemble de connaissances générales en histoire de l’art, en art contemporain et esthétique, ainsi que dans le champ des sciences humaines et des cultures contemporaines.

Celles-ci lui permettent d’amorcer et d’étayer son projet personnel.

Par savoir-faire, on entend la maîtrise des outils techniques et technologiques, principalement de production mais aussi de médiation.

En premier cycle, les stages internes d’initiations techniques et technologiques et les studios participent de cette acquisition de savoir-faire au même titre que le travail personnel en atelier.

Le savoir-dire renvoie à la capacité d’analyse, d’argumentation et de transmission du travail.

À l’issue du premier cycle, l’étudiant doit être capable de conduire un travail d’analyse, tant de l’image en général que de ses productions propres, en parvenant à spécifier leur inscription culturelle.

L’aptitude à la médiation du travail s’est développée dans la réalisation d’un dossier de travaux personnels et journal de projets qui nécessite la maîtrise des outils de communication (écriture, PAO, édition), ainsi que dans la collaboration menée avec les différents acteurs de l’école (étudiants, professeurs, techniciens) et les éventuels corps de métiers dont l’étudiant aura su s’adjoindre le concours.

Par savoir-être, on entend le développement d’une « personnalité artistique ». Une personnalité artistique affirmée fait partie des exigences d’acquisition tout au long du cursus. Le premier cycle vise à en jeter les bases. Il s’agit d’un degré élevé d’autonomie, d’indépendance et de puissance de travail, couplé à de grandes capacités méthodologiques, de détermination d’objectifs et de travail en groupe.

Les savoir-être « artiste » s’acquièrent et se développent par opération de synthèse des connaissances et de la pratique, mais aussi par la concentration et l’immersion dans la culture de projet, la logique du travail de recherche artistique et l'inscription dans le tissu professionnel.

Jean-Baptiste PERRET, DNAP Art 2016, avec les félicitations du jury
Camille JACQUOT, DNAP Art 2016, avec les félicitations du jury
Maxime FRAGNON, DNAP Art 2016, avec les félicitations du jury