Accueil > Licence - DNA > Art > Dispositifs d'enseignement

Dispositifs d'enseignement

Dans une logique d’expérimentation et d’appropriation, l’étudiant est en situation continue de confrontation et d’échange avec :  

- les espaces/temps de travail interne et externe ;

- les outils traditionnels et technologiques et les ressources documentaires ;

- les champs théorique et relationnel (enjeux intellectuels, scène artistique internationale) ;

- les savoirs transversaux (Atelier de Recherche et de Création, initiation à la méthodologie et aux problématiques de recherche) ;

- le regard et la parole de l’interlocuteur: étudiant(s), professeur(s), artiste(s) intervenant(s), personnalité(s) professionnelle(s) ou intellectuel(s) invité(s)...

Les enseignements se déploient :

- dans les ateliers, les pôles techniques et la bibliothèque, dans le cadre du travail personnel ou sous la forme de l’entretien individuel ou collectif ;

- dans les deux amphithéâtres, lors des cours magistraux, des conférences et séminaires ;

- dans les salles de cours, dans le cadre de séances de travail et de séminaires ;

- dans les galeries de l’école, pendant les temps d’expositions et de présentations de travaux.

Les étudiants ne se voient pas attribuer d’espace d’atelier individuel à l’année. Les espaces fonctionnent comme des plateformes modulables. En fonction du travail qu’il entend fournir, l’étudiant s’accorde avec l’équipe pédagogique et ses collègues de promotion sur l’occupation d’un espace pendant le temps nécessaire de sa production.

Les équipements technologiques sont importants en nombre et en qualité. Ils sont à la hauteur de ceux des artistes et professionnels de l’image et sont renouvelés en partie chaque année dans une perspective d'acquisition de compétences actualisées.

1.  L’atelier

L'atelier est l'espace historique de travail en école d'art. Mais si ce dernier demeure le lieu privilégié de l'activité plastique, il a beaucoup évolué et n'est plus désormais circonscrit au seul plateau de réalisation et de montage des pièces. L'étudiant ne dispose pas d'un espace attitré à demeure pour l'année au sein de l'atelier. En fonction de la nature et du rythme des réalisations, la configuration spatiale de l'atelier doté de cimaises mobiles est évolutive. Par ailleurs, une grande part du travail d'atelier se déroule au sein des espaces de production des pôles techniques, tels que par exemple le plateau de prise de vue, les régies de post- production, etc. et des espaces de travail, de rencontre et de localisation des pratiques électroniques nomades (salles informatiques mais aussi couloirs, cafétéria, etc.). De fait, il s'agit d'appréhender davantage l'atelier comme un espace/temps de l'activité artistique que comme le lieu clos de la création d'œuvres.

2.  L’entretien individuel

Dans le cadre d’une pédagogie centrée sur la démarche et le projet de l'étudiant, l’entretien individuel correspondant à la situation du face à face étudiant/professeur avec nombre de variantes possibles (un étudiant et un professeur, deux étudiants et un professeur, un étudiant et deux professeurs, etc.) constitue un des dispositifs majeurs des enseignements en art. L’entretien avec le professeur plasticien a lieu dans l’atelier à l’appui des travaux et documents de travail de l’étudiant ; l’entretien avec le professeur théoricien a lieu en salle de travail de la bibliothèque à partir des éléments de dossier et documents textuels et images de l’étudiant. C’est au cours de l’entretien individuel que sont abordées dans le détail, selon un principe d’accompagnement personnalisé, les questions de méthodologie, de technicité et de production, d’analyse conceptuelle, culturelle et historique inhérentes au travail d’artiste qui permettent le développement de la recherche et de la création de l’étudiant et la mise en place de sa démarche d’auteur.

3.  Le cours magistral

Histoire de l'art contemporain, esthétique et philosophie de l'art, image-mouvement, histoire et théorie de l’art, humanités numériques, les cours magistraux en amphithéâtre sont essentiels à la mise en place théorique, historique et conceptuelle du travail de l'étudiant.

4.  Le studio

Un studio à l’Ensba Lyon est un module souple d’enseignement optionnel, destiné à l’acquisition et l’optimisation d’une culture technique, théorique et pratique des outils plastiques et des matériaux par l’étudiant.

Les studios se déroulent le plus souvent en atelier et sont proposés de façon adaptée et différenciée. Ils peuvent, le cas échéant, être inter-optionnels. Un studio est conduit par un professeur plasticien d’option et/ou un professeur responsable de pôle technique et technologique. Les contenus et objectifs sont fixés en concertation avec les étudiants.

L’enseignement est généralement organisé en demi-journées, selon un mode de partage de compétences et de réflexion collective sur des œuvres, des situations, et sur l’avancement du travail de l’étudiant. Au début de chaque semestre, l’étudiant choisit, parmi l’ensemble des propositions (une dizaine de studios), le (ou les) studio(s) indispensable(s) à la conduite de son travail et nécessaire à l’obtention des crédits semestriels correspondants.

5.  Le workshop

Les workshops sont partie intégrante des enseignements et font l’objet de l’attribution de crédits ECTS (European Credits Transfer System) obligatoires ou optionnels selon les cas. Les workshops peuvent être spécifiques à une option (workshop dit de dessin avec artiste invité, par exemple) ou transversaux (inter-options) comme le « workshop d'initiation aux situations électroniques interactives ».

Ils s’articulent autour d’une ou plusieurs interventions extérieures : des artistes, théoriciens, critiques ou designers et architectes sont régulièrement invités en ce sens.

Les workshops peuvent aussi être construits sur la base d'un partenariat entre un enseignement donné dans l’école et une (ou plusieurs) structure extérieure : universités ou autres écoles, institutions publiques ou privées... De telles collaborations peuvent se développer sous forme de programmes pluriannuels.

Les workshops représentent un moment de travail intensif et collectif dans la vie de l’étudiant, où celui-ci se trouve confronté à une théorie, une pratique, un processus ou un contexte de travail spécifique en fonction des personnalités invitées et des territoires abordés.

Julie Vacher, entretien de diplomabilité 2013.
Grand amphithéâtre
Bibliothèque
La verrière