Semestre 1

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S1-Histoire / Culture /Théorie6Art contemporainYves Aupetitallot
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
La formation initiale dispensée a pour objectif de familiariser l’étudiant avec les principaux découpages chronologiques de l’art de la deuxième moitié du vingtième siècle et de l’initier aux principaux enjeux esthétiques et dialectiques de la période concernée.

Contenu :
Le cours a pour objet principal de développer et de construire une approche initiale de la création contemporaine de ces trente dernières années et, en particulier, de l’art « en train de se faire ». À partir de documents filmiques et vidéographiques originaux, le cours, échelonné sur l’année scolaire, devrait permettre, dans un premier temps, de dégager des outils de base préalables à la connaissance et à l’analyse de l’art contemporain, ainsi qu’à l’engagement de la réflexion de l’étudiant par rapport à son futur travail personnel.

Ces outils de base sont de deux ordres :
- un cadre chronologique depuis le milieu des années soixante et la mise en évidence des principaux groupes d’artistes, mouvements ou tendances depuis cette période ;
- les principaux présupposés conceptuels et matériels mis en œuvre dans la création contemporaine.

Pour l’essentiel, la méthodologie de travail appliquée à l’analyse de chacun des documents est le prétexte à l’examen du travail d’un artiste ou d’un groupe d’artistes.
Les fondamentaux du travail sont replacés dans le contexte général du travail de l’artiste, dans celui du groupe ou de la tendance esthétique auxquels il peut être rattaché, dans celui de sa génération et dans une double perspective, historique et prospective.
L’artiste et son travail sont également présentés dans le contexte de leur milieu d’inscription culturel, institutionnel et social. La plupart des documents examinés illustrent des expositions collectives internationales importantes à divers titres. À partir de ce niveau de lecture, l’étudiant devrait commencer à se familiariser avec la réalité d’un milieu professionnel et avec des outils de médiation indissociables de l’art contemporain, tels que l’exposition, l’institution ou le curateur.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu. Bilan semestriel collégial.

Bibliographie :
- Edward Lucie-Smith, « L’art d’aujourd’hui », Paris, 1995
- Bernard Blistène, « Une histoire de l’Art du XXe siècle », Paris, 2002
- Pascale Le Thorel-Daviot, « Petit Dictionnaire des Artistes Contemporains », Paris, 1996
- « Art Now, 137 Artists of the Rise of the New Millenium », Köln et Düsseldorf, 2002

Support de cours :
Cours magistral ponctué de projections de films et de vidéos liés aux contenus du cours.

 Atelier de langues étrangèresPaul Berry
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Enrichir et asseoir les connaissances artistiques liées à l’environnement anglo-saxon, les stratégies d'écriture et les pratiques de la langue orale. Les cours d'anglais ont pour objectif d'améliorer l'aisance orale des étudiants dans des situations et contextes essentiellement liés au monde de l'art.

Contenu :
Rédaction d’essais, de résumés, d'analyse critique, traduction à partir de textes spécifiques
Exposés (présentation d’un artiste et de l’une de ses oeuvres)
Etudes de vidéos, de photographie, de textes portant sur un artiste, un designer, un architecte...
Exercices sur la grammaire anglaise
Exercices sur le vocabulaire spécifique lié à la pratique artistique

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel, tests de grammaire et de vocabulaire

Bibliographie :
- « Global Intermediate Coursebook », Macmillan Press
- « The Oxford Guide to English Usage », Oxford University Press
- « Dictionnaire bilingue », Robert et Collins
- « The New Spotlight, Classe de Première », « Fourteen representative Works of English and American Art », Hachette
- M. Swan, « How English Works », Oxford University Press

Support de cours :
Cours collectif, interventions individuelles, conférences, visites d'expositions, tests de grammaire et de vocabulaire

 Conférences / Voyages d'études Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Connaissances de l'art contemporain, qu'il s'agisse des figures majeures ou émergentes de l'art actuel, ou de ses lieux de diffusion. Connaissances des cultures spécifiques propres aux designs (auteurs, structures, évènements et lieux de diffusion).

Contenu :
Un cycle hebdomadaire d'interventions du type conférence ou performance est programmé chaque mercredi après-midi à dix-sept heures dans le Grand amphithéâtre :
Sa programmation prend en compte les questionnements et les enjeux artistiques et intellectuels contemporains, ainsi que ceux des cultures spécifiques propres aux designs contemporains Elle est en relation directe avec les enseignements.
L'espace-temps de l'intervention est conçu comme une structure de « travail de la parole ».
La parole de l'intervenant peut relever du commentaire, de la recherche théorique ou de l'expérience artistique, littéraire, etc. L'image, projetée ou diffusée peut jouer le rôle de support, de complément ou de lanceur.
Pendant le temps de la conférence, tous les enseignements sont interrompus afin de permettre la participation de l'ensemble des étudiants et enseignants de l'École, toutes options et années confondues.




Les voyages d'études
auprès des centres majeurs de création soit sur la région soit sur l’international sont importants dans le cadre des études. Ils doivent permettre aux étudiants de découvrir les lieux de diffusion de l'art contemporain et sites remarquables du patrimoine moderne et contemporain ; la fréquentation régulière et autonome de ces lieux est fondamentale pour la poursuite des études.

Mode d'évaluation :
Tout au long du cursus de l'étudiant, la participation aux conférences fait l'objet d'une évaluation (notes et références au sein du dossier ou du mémoire), et de l'attribution d'un crédit semestriel (UE1).

 Histoire et théorie de l'art - Caravage au miroir. Histoire et théorie de la forme tableau.G. Careri
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Introduction aux concepts clés de l'histoire et de la théorie de l'art.

Contenu :
A travers l’analyse rapprochée d’un certain nombre de peintures du Caravage, le cours se propose d’explorer les fondements de l’invention de la forme tableau au début du dix-septième siècle. En effet bien que le tableau comme artefact mobile existe depuis le Moyen Age, la diffusion massive de tableaux non destinés à un lieu précis a provoqué une réflexion intensive sur les conditions de possibilité de la représentation. Il ne s’agit pas d’une réflexion purement théorique mais d’une élaboration autoréflexive développée visuellement à l’intérieur du tableau lui-même, et particulièrement dans les peintures des artistes les plus audacieux tels le Caravage.
Dans de nombreux tableaux de cet artiste se développe une réflexion visuelle sur la position de l’auteur et sur celle du spectateur, ainsi que sur les différentes stratégies pour saisir son attention, sa perception et son affect. Caravage a exploré les limites du récit jusqu’à produire des solutions surprenantes et, pour cette raison, capables de s’imposer à l’attention du spectateur. Certains tableaux élaborent des questions anthropologiques fondamentales comme celle du rapport à l’image du Christ et à la conversion. Le geste, élément de connexion entre la représentation et l’action rituelle fait l’objet d’un travail de composition particulièrement riche en rapport avec des temporalités diverses et souvent anachroniques.
Bien que centré sur la question de l’efficace de la peinture du Caravage et sur les problèmes de présentation de la représentation imposés par la forme tableau, le cours développera des réflexions comparatives avec d’autres formes de présentation visuelle, notamment contemporaines. Des outils théoriques et heuristiques issus de l’anthropologie de l’image et de la théorie de l’art seront présentés.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Bibliographie :
- Giovanni Careri, « Heureux ceux qui, sans avoir vu, ont cru ! L'incrédulité de saint Thomas du Caravage », in « Que peut une image ? », Carnets du Bal n° 5 sous la direction de Dork Zabunyan, p. 66-87, 2013
- Michael Fried, « The moment of Caravaggio », Princeton University Press, 2010 (en cours de traduction chez Hazan)
- Lorenzo Pericolo, « Caravaggio and Pictorial Narrative », Harvey Miller Publishers, Londres, 2013 (publié en partie on line)

Support de cours :
Cours magistral en amphi

 Humanités numériquesNicolas Frespech
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Dans ce cours théorique et pratique, l'étudiant est invité à découvrir le champ des humanités numériques (de l'anglais « Digital Humanities »).

Contenu :
Plus généralement, il s'agira de s'interroger et de voir en quoi l'informatique impacte les manières de faire et d'expérimenter l'art aujourd'hui.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Bibliographie :
Sitographie :

- « Manifeste des Digital humanities », 2010 : http://tcp.hypotheses.org/318
- Aurélien Berra, « Faire des humanités numériques », 2011 : http://books.openedition.org/oep/238
- www.mesfavoris.eu

Support de cours :
Cours magistral augmenté d'exemples pratiques.

 Image mouvementMarie de Brugerolle
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Pour une autre histoire, une contre histoire, une ana-histoire, les 'ana-chroniques' du mouvement des images. Expérimental, vidéographique, cinégraphique, l'art du temps et du mouvement , un art de masse sera mis en dialogue volontaire avec des grandes figures des arts visuels. Découverte d'une histoire du cinéma à partir de films clefs et par thématiques : histoire-histoires, réel-fiction-cinéma-peinture, cinéma-théâtre. Acquisition d'un vocabulaire et de repères, élaboration d'un regard et d'une capacité critique. Un jour, on ne dira plus cinéma, peinture, vidéo mais 'images'. Ainsi des jonctions et dialogues seront pratiqués régulièrement entre les disciplines, tant la question du médium est invalidée par les pratiques des artistes eux-mêmes. A la recherche du mouvement entre les images, le cours s'articulera à partir des questions de montages, d'histoire : histoire et histoires, de la fiction et du réel, des fantômes et des vampires, de l'icône en fin de compte...

Contenu :
Les questions de l'icône, du montage, du pré-cinéma et des dispositifs scéniques et procédés narratifs, seront abordées en résonance avec une histoire plus récente de l'art vidéo.
Le cadrage, le montage, la sémiologie de l'image seront des appuis, ainsi que les éléments biographiques et historiques sur des auteurs et des contextes à connaître.
Se repérer dans ces histoires et acquérir des repères historiques et analytiques afin de construire un regard critique.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel sous forme de dossier-exercice.

Bibliographie :
Références bibliographiques et bibliographie complémentaire, ainsi que des textes seront diffusés en cours.
- André Bazin, « Qu'est-ce que le cinéma », Cerf, 1988
- Gilles Deleuze, « L'image mouvement », Minuit, 1983
- Jean-Michel Bouhours, « Quel cinéma ? », JRP Ringier et Les presses du réel, 2010
.Le cinéma: naissance d'un art, 1895-1920, textes choisis et présentés par Daniel Banda et José Moure, éd Champs arts, Flammarion, 2008.

Support de cours :
Visionnage de films, lectures, cours magistraux, exposés.
Visionnage de films et commentaires de textes clefs ; au premier semestre la question du montage et du document ; au second semestre les histoires, la fable, les icônes modernes à travers la découverte d'artistes contemporains.
Du pré-cinéma à Méliès, d'Eisenstein à Lang, de Godard à Tarantino, nous construirons un corpus de références et découvrirons des passages entre les disciplines. Cinéma-Peinture, Cinéma-Théâtre, Cinéma-Sculpture, mais aussi des dialogues entre les artistes, de Robbe-Grillet à Monte Hellman, d'Antonioni à Baudelaire, de Costa à Chafes mais encore de la comédie au politique, du théâtre à la philosophie.
Le cadrage, le montage, la sémiologie de l’image seront des appuis ainsi que des éléments biographiques et historiques sur des auteurs et des contextes à connaître.

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S1-Problématique / Méthodologie4Formes de l'écriture / écritures de la formeVincent Romagny
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Ce cours a une double finalité : initier les étudiants aux formes de l’écrit propres aux champs de l’art et du design et les accompagner dans l’exercice d’écriture. Il s’agira d’identifier les formes de l’écrit dans ces deux champs, et plus largement dans le champ culturel contemporain : écrit théorique, communiqué de presse, article de presse, paratexte, etc. Mais il s’agira également de nourrir une production textuelle. Aussi, ce cours ne vise pas à débuter une pratique d’écriture réflexive sur une pratique personnelle, mais à décomplexer l’étudiant qui s’apprête à développer une recherche formelle (qu’elle soit plastique, graphique ou autre) pour que celle-là puisse, plus tard, accompagner cette dernière.

Mode d'évaluation :
Bilan semestriel.
Notation : présence et production textuelle.

Support de cours :
Les cours seront articulés en ateliers, accompagnés de quelques cours généraux.

 Recherches méthodologiques Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Construire les traces de sa méthode, enregistrer et apprendre à organiser ce qui sert à réfléchir, à travailler.
Donner à voir ses approches, même si celles-ci sont incertaines ou en esquisses.
Savoir montrer les 'dessous' du travail.

Contenu :
Les questions les plus actuelles seront mises en échos, en dialogues avec les expériences passées.
Regards sur les processus de recherche des artistes, les notes, les écrits, les incertitudes, les projets non-réalisés.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel collégial.

Bibliographie :
- « Les Carnets de Léonard de Vinci », préface de Paul Valéry, Gallimard
- « Passages : Victor Burgin », catalogue d'exposition Musée d'Art Moderne de Villeneuve d'Ascq

Support de cours :
Ateliers collectifs et cours magistral.

 Ressources et documentation Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Découvrir et développer l'activité de recherche d'informations et la constitution d'une base de données nécessaires à l'élaboration d'une méthode de travail et à la mise en place d'une problématique individuelle.

Contenu :
Le travail de documentation fait partie intégrante des enseignements théoriques et plastiques. Ses orientations et contenus sont directement liés à l'enseignement en question et aux décisions quant à la constitution même du travail de l'étudiant.
Ainsi, si la collection d'informations s'avère un moment indispensable à toute démarche de création (l'archive comme matière), en design tout autant qu'en art, il est tout aussi important de se poser la question des modalités de production d'informations et d'archives de cette démarche même (la matière comme archive), quand celle-ci ne va pas jusqu'à se superposer à elle pour construire un travail d'auteur qui se veuille 'documentariste'.
À noter que le travail de documentation est pour partie constitué d'éléments exogènes aux champs de la création et, qu'il peut, de par la nature de leur traitement, permettre d'interroger les limites de ces derniers.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Support de cours :
Au semestre 1, cet enseignement est pleinement intégré aux différents cours et ateliers.

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S1-Pratique / Expérimentation16Contextes / Dispositifs / CouleursBruno Carbonnet
obligatoire3,00
 

Objectifs pédagogiques :
Utilisation des outils de la présentation et de la représentation d’espace.
Comprendre et expérimenter les principes basiques des couleurs, des formes via la peinture.
Apprendre à mettre en place un « parcours visuel » dans un cahier, au mur, dans un espace, afin de percevoir les potentiels de sa recherche et sa singularité.
Approche d’une distance critique et aide à la construction d'un regard.

Contenu :
Comment se construit une trajectoire de recherche ? Une production plastique ? Quelle est sa “couleur“ ?
Quels sont les dispositifs liés à sa réalisation, à sa production ? Quels sont les rapports et les influences des différents contextes ?

Pour travailler ces questions, je propose que nous attardions sur quatre notions balises :

_ La couleur.
_ Le lieu.
_ Le contrat.
_ Le symbolique.

Ceci afin de tenter prendre position devant le réel à l’aide de nos travaux plastiques.

Cette attitude prospective est la base de ma transmission pédagogique se souhaitant à la synergie du vécu, du perçu, du conçu, et de l’imprévu. Lors de toutes recherches, toutes les phases de travail sont considérées comme des instants plastiques, à conserver, à organiser, à montrer, à analyser.
Ces différentes moments tentent de nous rendre réceptif à “ l’émouvance des choses“.
(“mono no aware“, attitude de pensée sensible appartenant à la culture japonaise).


Lors du semestre 1, les notions de migrations, de flux entre différents champs seront privilégiés, avec une ouverture vers des dimensions anthropologiques, au travers de 3 propositions :
“ Je me copie“ (histoire de la copie, sample, remix, faux-self
…)
“ Je collectionne“ (collection de pierres de R.Caillois, collection d’images A.Warburg…)
“ Je dessine ? “ (appropriations et transformations des pratiques enfantines…)

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel collégial.

Bibliographie :
- Augustin Berque, « La mésologie », Presses universitaires de Paris Ouest.
- Marcel Duchamp, « Le processus créatif », l’Echoppe, coll. Envois.
- Nathalie Quintane, « Tomates », P.O.L.
- Rainer Maria Rilke, « Notes sur la mélodie des choses », Allia
.
- Tom Wolfe, « Il court, il court le Bauhaus», Les Belles Lettres.

Support de cours :
Cours et conférences en amphi .
Accrochages réguliers des travaux avec entretiens collectifs, semi-collectifs et individuels selon le niveau d’avancement du travail.
Visites d’expositions et d'espaces culturels particuliers.

 Dessin - Langage de projetOlivier Nottellet
obligatoire3,00
 

Objectifs pédagogiques :
Vous travaillerez à installer le dessin comme langage premier de votre parcours à l’école.
Je le pense, je le dessine.

Contenu :
Au travers un grand nombre d’expériences diverses autour des notions suivantes :
mesure, démesure, perspective, écriture, typographie, mouvements, séquences, mémoire, cartographie, plan, ressemblance…
chacune de vos idées, de vos actions devra passer au prisme libre du dessin.
En vous appuyant sur un fonctionnement collectif vous travaillerez à créer la dynamique d’un espace de recherche autour de toutes les problématiques de représentation, vous construirez vos points de vue, vous analyserez vos gestes, vous produirez en grande quantité les carnets et autres porte-feuilles qui valideront votre indispensable rapport au dessin. Dessiner comme on pense, penser à le dessiner.

La première partie du semestre se déroule sous forme d'exercices, de productions rapides afin d'installer les étudiants dans une pratique décomplexée et simple du dessin. Une fois le rapport des uns et des autres mis en place dans une pratique la plus régulière possible un deuxième temps du semestre offre la possibilité à l'étudiant, au travers un sujet plus vaste, de développer une approche plus autonome qui devra également prendre en compte les questions de mise en espace ( l'accrochage) de la production.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Bibliographie :
- Eyal Wiezman, « A travers les murs : L’architecture de la nouvelle guerre urbaine », La Fabrique
- Oliver Sacks, « L’homme qui prenait sa femme pour un chapeau et autres récits cliniques », Points, collection Essais
- Marc Desportes, « Paysages en mouvement. Transports et perceptions de l’espace (XVIIIe-XXe siecle) », Gallimard
- Philippe Vasset, « Un livre blanc », Fayard, 2007
- Philippe Comar, « La perspective en jeu. Les dessous de l’image », Gallimard, collection Découvertes n° 138
- Jean Echenoz, « L'Occupation des sols », Minuit, 1988
- Fernando Pessoa, « Le livre de l’intranquillité », Christian Bourgois
- Victor Segalen, « Les Immémoriaux », Pocket, collection Terre Humaine
- Rem Koolhaas, « Junkspace» , Payot, 2011

Support de cours :
Images diverses, récits, visites de musées, séances de cinéma.

 Faire, montrer, parlerPauline Bastard
obligatoire3,00
 

Objectifs pédagogiques :
Expérimenter, tester différents modes de production et médiums pour progressivement faire émerger les conditions d’un projet personnel.
Apprendre à installer son travail, tester sa réception auprès des autres et prendre en compte l’espace.
Acquérir les outils critiques et analytiques qui permettent de questionner un projet.

Contenu :
Le cours est un espace de présentation et de débat autour des travaux des étudiants qui sont regardés, discutés et analysés par tout le groupe.
Les étudiants sont invités à présenter des projets en réponse à des propositions : faire un projet par jour, travailler en fonction d’un lieu, produire une oeuvre à moins d’un euro… L’exploration de différents modes de production et de divers médiums fera petit à petit émerger une façon de travailler singulière à chacun.
L’atelier a aussi pour objectif d’apprendre à gérer dans le temps, les questions techniques et matérielles, posées par un projet. Les étudiants présentent des œuvres tous les 15 jours, les travaux sont installés, exposés, on peut ainsi tester leur réception et poser les questions qu'ils soulèvent. Une réflexion collective commune s’étoffe tout au long de l’année autour des rendus. On interroge les productions, leur matière, leur facture, ainsi que leur inscription en tant qu’oeuvres dans un réseau de significations, de références et d’interprétations.
Pour chaque projet, l’étudiant se confronte aux questions de la production puis de l’accrochage et de la mise en espace afin de profiter de ce que le groupe peut lui apporter.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel

Bibliographie :
Un champ référentiel se dessine au fur et à mesure des présentations, il est suggéré selon les travaux, par tous les participants à la discussion, professeur et étudiants
Les étudiants fournissent une recherche à côté du travail plastique : textes, références, images, expositions.
Chaque projet présenté doit être lié à des références.

 Initiations techniques et technologiques Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Les initiations techniques et technologiques se déroulent lors de l'année 1 et ont pour premier objectif la découverte et la connaissance du fonctionnement des pôles technologiques de l'école. Celles-ci se déroulent sous forme de stages où l'étudiant est conduit à acquérir les compétences minimum nécessaires à l’expérimentation plastique et à l'apprentissage des processus de création.

Contenu :
Les initiations consistent en l'apprentissage des outils et leur mise en pratique autour de médias ou de techniques spécifiques. Les initiations se déroulent dans les différents pôles technologiques de l'école et sont conduites par des équipes de professeurs de l'année 1 en collaboration avec les professeurs responsables des pôles et les différents techniciens.
Elles sont en résonance avec les divers champs de la création contemporaine et concernent des domaines tels qu'informatique, photographie argentique, photographie numérique, estampes (édition et multiple), volume et sculpture, etc.

Une présentation des contenus est proposée afin de percevoir l’articulation entre pratique et théorie et les enjeux historiques. Le travail pratique en atelier est guidé par un ou plusieurs enseignants référents.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Recherches personnelles Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
En parallèle aux travaux divers et expérimentations exigés dans les différents cours, l'étudiant est encouragé à engager des travaux de recherche personnelle afin de développer son autonomie.

Contenu :
En première année la recherche personnelle s’exprime de manières diverses.
L’étudiant peut avoir une pratique autonome en dehors de l’école, cours de chants ou de théâtre par exemple et en rendre compte.
Ce peut être une extension des axes de recherches proposés par les enseignants, ou bien la pratique plus investie d’un médium en particulier.
Quels que soient les champs d’investissements autonomes de l’étudiant, il lui est demandé lors du bilan semestre 1 de pouvoir en donner une visibilité, des traces claires.
Afin que ces recherches personnelles trouvent progressivement des relations, des articulations fortes avec les orientations de la pédagogie, la constitution de la recherche personnelle donne lieu à des entretiens avec les enseignants lors de la rédaction du “projet-mémoire“ et de la préparation des accrochages de l’examen de fin d’année.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu, bilan semestriel.

 Vers un corps expérientielJennifer Lacey
obligatoire3,00
 

Objectifs pédagogiques :
Ce cours propose une rencontre avec la danse à travers sa pratique. 

Contenu :
Un des éléments les plus marquants de la danse est la nécessité de s'impliquer physiquement dans une pensée de recherche. Ce fait ouvre un champ riche et mobile entre nos expériences subjectives et l'objectivité qui peut nourrir toutes nos pratiques artistiques. 
Nous commencerons d'abord par développer une approche avec nos corps sensibles, au quotidien. La confiance ainsi acquise nous permettra d'expérimenter quelques méthodes issues de la danse contemporaine, l'esprit léger. Ainsi, forts de cette méthode basée sur nos propres corps, nous pourrons investiguer l'Histoire de la danse et de la performance à travers certains axes suggérés par l'art contemporain.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu, bilan semestriel.

Bibliographie :
- Simone Forti, « Manuel en Mouvement/collection Nouvelles de Danse 44/45 », Contredanse 2000
- Laurence Louppe, « Poétique de la danse contemporaine », Contredanse 2004

Web :
http://www.ubu.com/dance/
(tout le site mais en particulier : Charles Atlas, Pina Bausch, Jerome bel, Maya Deren,William Forsyth, Simone Forti, Xavier Leroy, La Ribot).
http://www.danse.univ-paris8.fr
(article de isabel ginot « Un lieu commun »).
http://www.everybodystoolbox.net

Support de cours :
En partenariat avec Les Subsistances, le cours aura lieu au semestre d'automne-hiver, en atelier et sur un plateau dédié au spectacle vivant.

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S1-Contextualisation / Médiation4Spatialisation Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Apprentissage progressif de la mise en espace et de la présentation plastique de l'ensemble des travaux de l'étudiant.

Contenu :
Selon l'année et le niveau des études, le travail de spatialisation est mis en œuvre régulièrement tout au long de l'année dans le cadre de séances de présentation de travaux ainsi que lors des bilans semestriels ou le cas échéant au moment d'expositions en dehors du cadre de l'école.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Analyse / énonciation Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Acquisition progressive des outils techniques et conceptuels d'analyse permettant à l'étudiant de proposer une lecture (orale et écrite) cohérente, rigoureuse et contextualisée de l'ensemble de ses travaux.

Contenu :
Le travail d'analyse critique a lieu tout au long de l'année mais est plus particulièrement mis en évidence lors des séances de présentation spatiale de travaux et lors des bilans semestriels. Ce n'est que progressivement tout au long du cursus que l'étudiant peut acquérir la maîtrise de cet outil.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Semestre 2

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S2-Histoire / Culture / pôle Année 16Art contemporainYves Aupetitallot
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
La formation initiale dispensée a pour objectif de familiariser l’étudiant avec les principaux découpages chronologiques de l’art de la deuxième moitié du vingtième siècle et de l’initier aux principaux enjeux esthétiques et dialectiques de la période concernée.

Contenu :
Le cours a pour objet principal de développer et de construire une approche initiale de la création contemporaine de ces trente dernières années et, en particulier, de l’art « en train de se faire ». À partir de documents filmiques et vidéographiques originaux, le cours, échelonné sur l’année scolaire, devrait permettre, dans un premier temps, de dégager des outils de base préalables à la connaissance et à l’analyse de l’art contemporain, ainsi qu’à l’engagement de la réflexion de l’étudiant par rapport à son futur travail personnel.

Ces outils de base sont de deux ordres :
- un cadre chronologique depuis le milieu des années soixante et la mise en évidence des principaux groupes d’artistes, mouvements ou tendances depuis cette période ;
- les principaux présupposés conceptuels et matériels mis en œuvre dans la création contemporaine.

Pour l’essentiel, la méthodologie de travail appliquée à l’analyse de chacun des documents est le prétexte à l’examen du travail d’un artiste ou d’un groupe d’artistes.
Les fondamentaux du travail sont replacés dans le contexte général du travail de l’artiste, dans celui du groupe ou de la tendance esthétique auxquels il peut être rattaché, dans celui de sa génération et dans une double perspective, historique et prospective.
L’artiste et son travail sont également présentés dans le contexte de leur milieu d’inscription culturel, institutionnel et social. La plupart des documents examinés illustrent des expositions collectives internationales importantes à divers titres. À partir de ce niveau de lecture, l’étudiant devrait commencer à se familiariser avec la réalité d’un milieu professionnel et avec des outils de médiation indissociables de l’art contemporain, tels que l’exposition, l’institution ou le curateur.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu. Bilan semestriel collégial.

Bibliographie :
- Edward Lucie-Smith, « L’art d’aujourd’hui », Paris, 1995
- Bernard Blistène, « Une histoire de l’Art du XXe siècle », Paris, 2002
- Pascale Le Thorel-Daviot, « Petit Dictionnaire des Artistes Contemporains », Paris, 1996
- « Art Now, 137 Artists of the Rise of the New Millenium », Köln et Düsseldorf, 2002

Support de cours :
Cours magistral ponctué de projections de films et de vidéos liés aux contenus du cours.

 Atelier de langues étrangèresPaul Berry
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Enrichir et asseoir les connaissances artistiques liées à l’environnement anglo-saxon, les stratégies d'écriture et les pratiques de la langue orale. Les cours d'anglais ont pour objectif d'améliorer l'aisance orale des étudiants dans des situations et contextes essentiellement liés au monde de l'art.

Contenu :
Rédaction d’essais, de résumés, d'analyse critique, traduction à partir de textes spécifiques
Exposés (présentation d’un artiste et de l’une de ses oeuvres)
Etudes de vidéos, de photographie, de textes portant sur un artiste, un designer, un architecte...
Exercices sur la grammaire anglaise
Exercices sur le vocabulaire spécifique lié à la pratique artistique

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel, tests de grammaire et de vocabulaire

Bibliographie :
- « Global Intermediate Coursebook », Macmillan Press
- « The Oxford Guide to English Usage », Oxford University Press
- « Dictionnaire bilingue », Robert et Collins
- « The New Spotlight, Classe de Première », « Fourteen representative Works of English and American Art », Hachette
- M. Swan, « How English Works », Oxford University Press

Support de cours :
Cours collectif, interventions individuelles, conférences, visites d'expositions, tests de grammaire et de vocabulaire

 Conférences / Voyages d'études Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Connaissances de l'art contemporain, qu'il s'agisse des figures majeures ou émergentes de l'art actuel, ou de ses lieux de diffusion. Connaissances des cultures spécifiques propres aux designs (auteurs, structures, évènements et lieux de diffusion).

Contenu :
Un cycle hebdomadaire d'interventions du type conférence ou performance est programmé chaque mercredi après-midi à dix-sept heures dans le Grand amphithéâtre :
Sa programmation prend en compte les questionnements et les enjeux artistiques et intellectuels contemporains, ainsi que ceux des cultures spécifiques propres aux designs contemporains Elle est en relation directe avec les enseignements.
L'espace-temps de l'intervention est conçu comme une structure de « travail de la parole ».
La parole de l'intervenant peut relever du commentaire, de la recherche théorique ou de l'expérience artistique, littéraire, etc. L'image, projetée ou diffusée peut jouer le rôle de support, de complément ou de lanceur.
Pendant le temps de la conférence, tous les enseignements sont interrompus afin de permettre la participation de l'ensemble des étudiants et enseignants de l'École, toutes options et années confondues.




Les voyages d'études
auprès des centres majeurs de création soit sur la région soit sur l’international sont importants dans le cadre des études. Ils doivent permettre aux étudiants de découvrir les lieux de diffusion de l'art contemporain et sites remarquables du patrimoine moderne et contemporain ; la fréquentation régulière et autonome de ces lieux est fondamentale pour la poursuite des études.

Mode d'évaluation :
Tout au long du cursus de l'étudiant, la participation aux conférences fait l'objet d'une évaluation (notes et références au sein du dossier ou du mémoire), et de l'attribution d'un crédit semestriel (UE1).

 Histoire et théorie de l'art - Caravage au miroir. Histoire et théorie de la forme tableau.G. Careri
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Introduction aux concepts clés de l'histoire et de la théorie de l'art.

Contenu :
A travers l’analyse rapprochée d’un certain nombre de peintures du Caravage, le cours se propose d’explorer les fondements de l’invention de la forme tableau au début du dix-septième siècle. En effet bien que le tableau comme artefact mobile existe depuis le Moyen Age, la diffusion massive de tableaux non destinés à un lieu précis a provoqué une réflexion intensive sur les conditions de possibilité de la représentation. Il ne s’agit pas d’une réflexion purement théorique mais d’une élaboration autoréflexive développée visuellement à l’intérieur du tableau lui-même, et particulièrement dans les peintures des artistes les plus audacieux tels le Caravage.
Dans de nombreux tableaux de cet artiste se développe une réflexion visuelle sur la position de l’auteur et sur celle du spectateur, ainsi que sur les différentes stratégies pour saisir son attention, sa perception et son affect. Caravage a exploré les limites du récit jusqu’à produire des solutions surprenantes et, pour cette raison, capables de s’imposer à l’attention du spectateur. Certains tableaux élaborent des questions anthropologiques fondamentales comme celle du rapport à l’image du Christ et à la conversion. Le geste, élément de connexion entre la représentation et l’action rituelle fait l’objet d’un travail de composition particulièrement riche en rapport avec des temporalités diverses et souvent anachroniques.
Bien que centré sur la question de l’efficace de la peinture du Caravage et sur les problèmes de présentation de la représentation imposés par la forme tableau, le cours développera des réflexions comparatives avec d’autres formes de présentation visuelle, notamment contemporaines. Des outils théoriques et heuristiques issus de l’anthropologie de l’image et de la théorie de l’art seront présentés.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Bibliographie :
- Giovanni Careri, « Heureux ceux qui, sans avoir vu, ont cru ! L'incrédulité de saint Thomas du Caravage », in « Que peut une image ? », Carnets du Bal n° 5 sous la direction de Dork Zabunyan, p. 66-87, 2013
- Michael Fried, « The moment of Caravaggio », Princeton University Press, 2010 (en cours de traduction chez Hazan)
- Lorenzo Pericolo, « Caravaggio and Pictorial Narrative », Harvey Miller Publishers, Londres, 2013 (publié en partie on line)

Support de cours :
Cours magistral en amphi

 Humanités numériquesNicolas Frespech
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Dans ce cours théorique et pratique, l'étudiant est invité à découvrir le champ des humanités numériques (de l'anglais « Digital Humanities »).

Contenu :
Plus généralement, il s'agira de s'interroger et de voir en quoi l'informatique impacte les manières de faire et d'expérimenter l'art aujourd'hui.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Bibliographie :
Sitographie :

- « Manifeste des Digital humanities », 2010 : http://tcp.hypotheses.org/318
- Aurélien Berra, « Faire des humanités numériques », 2011 : http://books.openedition.org/oep/238
- www.mesfavoris.eu

Support de cours :
Cours magistral augmenté d'exemples pratiques.

 Image mouvement - Un autre cinéma....Marie de Brugerolle
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Pour une autre histoire, une contre histoire, une ana-histoire, les 'ana-chroniques' du mouvement des images. Expérimental, vidéographique, cinégraphique, l'art du temps et du mouvement , un art de masse sera mis en dialogue volontaire avec des grandes figures des arts visuels. Découverte d'une histoire du cinéma à partir de films clefs et par thématiques : histoire-histoires, réel-fiction-cinéma-peinture, cinéma-théâtre. Acquisition d'un vocabulaire et de repères, élaboration d'un regard et d'une capacité critique. Un jour, on ne dira plus cinéma, peinture, vidéo mais 'images'. Ainsi des jonctions et dialogues seront pratiqués régulièrement entre les disciplines, tant la question du médium est invalidée par les pratiques des artistes eux-mêmes. A la recherche du mouvement entre les images, le cours s'articulera à partir des questions de montages, d'histoire : histoire et histoires, de la fiction et du réel, des fantômes et des vampires, de l'icône en fin de compte...

Contenu :
Les questions de l'icône, du montage, du pré-cinéma et des dispositifs scéniques et procédés narratifs, seront abordées en résonance avec une histoire plus récente de l'art vidéo.
Le cadrage, le montage, la sémiologie de l'image seront des appuis, ainsi que les éléments biographiques et historiques sur des auteurs et des contextes à connaître.
Se repérer dans ces histoires et acquérir des repères historiques et analytiques afin de construire un regard critique.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel sous forme de dossier-exercice.

Bibliographie :
Références bibliographiques et bibliographie complémentaire, ainsi que des textes seront diffusés en cours.
- André Bazin, « Qu'est-ce que le cinéma », Cerf, 1988
- Gilles Deleuze, « L'image mouvement », Minuit, 1983
- Jean-Michel Bouhours, « Quel cinéma ? », JRP Ringier et Les presses du réel, 2010
.Le cinéma: naissance d'un art, 1895-1920, textes choisis et présentés par Daniel Banda et José Moure, éd Champs arts, Flammarion, 2008.

Support de cours :
Visionnage de films, lectures, cours magistraux, exposés.
Visionnage de films et commentaires de textes clefs ; au premier semestre la question du montage et du document ; au second semestre les histoires, la fable, les icônes modernes à travers la découverte d'artistes contemporains.
Du pré-cinéma à Méliès, d'Eisenstein à Lang, de Godard à Tarantino, nous construirons un corpus de références et découvrirons des passages entre les disciplines. Cinéma-Peinture, Cinéma-Théâtre, Cinéma-Sculpture, mais aussi des dialogues entre les artistes, de Robbe-Grillet à Monte Hellman, d'Antonioni à Baudelaire, de Costa à Chafes mais encore de la comédie au politique, du théâtre à la philosophie.
Le cadrage, le montage, la sémiologie de l’image seront des appuis ainsi que des éléments biographiques et historiques sur des auteurs et des contextes à connaître.

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S2-Problématique / Méth pôle Année 18Formes de l'écriture / écritures de la formeVincent Romagny
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
- Acquisition de méthodes d'organisation d'une recherche théorique liée à une activité pratique.
Ces méthodes aideront la progression efficace des recherches tant théoriques que pratiques au cours du cursus de formation.
Elles concernent l'écriture, mais aussi quelques façons d'appréhender et d'analyser les processus créatifs, ses dynamiques et ses perspectives relationnelles (les lieux du faire, ses techniques, ses temporalités).
- L'objectif est par ailleurs de préparer l'étudiant à engager un travail de recherche théorique de manière autonome, en vue de la rédaction de son mémoire de diplôme à l'issue de ses 3 puis 5 années d'études en école supérieure d'art.

Contenu :
À partir d'exercices donnés traversant son domaine spécifique d'étude, il s'agira d'engager l'étudiant dans différentes recherches courtes où l'écriture est le pivot. Ces différents exercices nécessitent un fort investissement de l'étudiant qui travaille en autonomie, conduit et épaulé par l'enseignant.
Il s'agira aussi de suivre l'étudiant pour la préparation orale et textuelle de ses travaux pratiques, dans le cadre du cursus de sa formation, mais aussi dans la perspective de sa professionnalisation.

Mode d'évaluation :
Bilan semestriel.
L’évaluation prend en compte la présence des étudiants et la notation des rendus réguliers exigés à partir des activités développées en recherche.@

Bibliographie :
Bibliographie enrichie selon les thèmes de recherche tout au long de l'année.

 Projet / Mémoire Collège Des Professeurs
obligatoire3,00
 

Objectifs pédagogiques :
Dans la perspective de l’examen du semestre 2, le projet-mémoire est une première approche d'un travail théorique personnel. Il consiste en l'élaboration d'un document portant sur les références artistiques de l'étudiant et son inscription personnelle dans le champ de la création ; il aborde l’énonciation d'une problématique et d’une pensée en relation avec la pratique plastique.

Contenu :
À partir des cours et séminaires ainsi que des recherches personnelles, l'étudiant choisira quelques notions qui lui paraissent importantes. Il est essentiel d'établir entre ces notions et l'iconographie choisie des liens qui permettent à l'étudiant d'envisager un champ de recherche à développer. Le projet/mémoire se compose d’un texte écrit accompagné d'images qui témoignent d'une recherche iconographique personnelle et d’un travail sur sa forme plastique. Cet ensemble doit être mis en forme de façon construite. Il devra permettre au jury d'évaluer à la fois la compréhension des lectures et des cours et la capacité d'établir des liens entre eux et les pratiques plastiques en vue de la poursuite des études.

Mode d'évaluation :
Bilan semestriel dans le cadre de l'examen de fin d'année.

Support de cours :
Cours collectif et entretiens individuels.

 Recherches méthodologiques Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Construire les traces de sa méthode, enregistrer et apprendre à organiser ce qui sert à réfléchir, à travailler.
Donner à voir ses approches, même si celles-ci sont incertaines ou en esquisses.
Savoir montrer les 'dessous' du travail.

Contenu :
Les questions les plus actuelles seront mises en échos, en dialogues avec les expériences passées.
Regards sur les processus de recherche des artistes, les notes, les écrits, les incertitudes, les projets non-réalisés.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel collégial.

Bibliographie :
- « Les Carnets de Léonard de Vinci », préface de Paul Valéry, Gallimard
- « Passages : Victor Burgin », catalogue d'exposition Musée d'Art Moderne de Villeneuve d'Ascq

Support de cours :
Ateliers collectifs et cours magistral.

 Ressources et documentation Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Découvrir et développer l'activité de recherche d'informations et la constitution d'une base de données nécessaires à l'élaboration d'une méthode de travail et à la mise en place d'une problématique individuelle.

Contenu :
Le travail de documentation fait partie intégrante des enseignements théoriques et plastiques. Ses orientations et contenus sont directement liés à l'enseignement en question et aux décisions quant à la constitution même du travail de l'étudiant.
Ainsi, si la collection d'informations s'avère un moment indispensable à toute démarche de création (l'archive comme matière), en design tout autant qu'en art, il est tout aussi important de se poser la question des modalités de production d'informations et d'archives de cette démarche même (la matière comme archive), quand celle-ci ne va pas jusqu'à se superposer à elle pour construire un travail d'auteur qui se veuille 'documentariste'.
À noter que le travail de documentation est pour partie constitué d'éléments exogènes aux champs de la création et, qu'il peut, de par la nature de leur traitement, permettre d'interroger les limites de ces derniers.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Support de cours :
Au semestre 2, cet enseignement est pleinement intégré aux différents cours et ateliers.

 Workshops Options Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Introduction aux options art et design de l'école ; approche des différentes démarches, thématiques et contenus et méthodes de travail à travers documentation, références et expérimentation.

Contenu :
Au cours d'une série de workshops proposés par les options art et design, l'accent est mis sur les différences d'approche méthodologique et les enjeux significatifs de chaque option. Un travail de documentation et un travail final se construit en résonance avec les contraintes et thématiques plastiques proposées.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu pendant la durée du workshop et synthèse lors du bilan semestriel dans le cadre de l'examen de fin d'année.

Bibliographie :
Les références bibliographiques changent en fonction des intervenants, elles sont communiquées avant chaque workshop.

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S2-Pratique / Expérimen pôle Année 111Contextes / Dispositifs / CouleursBruno Carbonnet
obligatoire3,00
 

Objectifs pédagogiques :
Utilisation des outils de la présentation et de la représentation d’espace.
Comprendre et expérimenter les principes basiques des couleurs, des formes via la peinture.
Apprendre à mettre en place un « parcours visuel » dans un cahier, au mur, dans un espace, afin de percevoir les potentiels de sa recherche et sa singularité.
Approche d’une distance critique et aide à la construction d'un regard.

Contenu :
Comment se construit une trajectoire de recherche ? Une production plastique ? Quelle est sa “couleur“ ?
Quels sont les dispositifs liés à sa réalisation, à sa production ? Quels sont les rapports et les influences des différents contextes ?

Pour travailler ces questions, je propose que nous attardions sur quatre notions balises :

_ La couleur.
_ Le lieu.
_ Le contrat.
_ Le symbolique.

Lors du semestre 2, les acquis de chacun seront à travailler, à activer de manière plus autonome dans un cadre plus large, avec une acuité vers les images mobiles.

Les notions d’actualité, de documentaire, de rapport au monde du travail seront privilégiés, au travers d’une seule proposition longue au semestre 2 :
“ Qu’on ne soit pas content de sa famille, c’est comme cela que ça commence. Qu’on ne soit pas content de la politique, c’est comme cela que ça commence“.Chaque étudiant devra travailler à partir d'une expérience du réel proche, afin d'envisager une représentation du “Travail“, des “Conditions du Travail“ présente dans sa sphère de proximité. Une première recherche documentaire est demandée. Puis un travail de fictions, d'interprétations peut être à l'oeuvre dans la phase de production plastique.
(Notes de Zola, James Agee, Walker Evans, Anne James Chaton, Alain Cavalier, Nathalie Quintane …)

Ainsi nous construirons des parcours qui peuvent se voir, se dire, se redéfinir, se transformer, s’échanger... Ces parcours se constitueront grâce à échanges collectifs ou individuels face à des accrochages collectifs.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel collégial.

Bibliographie :
- Augustin Berque, « La mésologie », Presses universitaires de Paris Ouest.
- Marcel Duchamp, « Le processus créatif », l’Echoppe, coll. Envois.
- Nathalie Quintane, « Tomates », P.O.L.
- Olivier Lugon, “Le style documentaire“, d'August Sander à Walker Evans, 1920-1945. Editions Macula.
- Rainer Maria Rilke, « Notes sur la mélodie des choses », Allia
.
- Emile Zola, “Carnets d'enquêtes', Une ethnographie inédite de la France, Terre Humaine, Plon.

Support de cours :
Cours et conférences en amphi .
Accrochages réguliers des travaux avec entretiens collectifs, semi-collectifs et individuels selon le niveau d’avancement du travail.
Visites d’expositions et d'espaces culturels particuliers.

 Dessin - Langage de projetOlivier Nottellet
obligatoire3,00
 

Objectifs pédagogiques :
Vous travaillerez à installer le dessin comme langage premier de votre parcours à l’école.
Je le pense, je le dessine.

Contenu :
Le second semestre se déroule en deux temps, une première période suite au bilan du semestre d'hiver qui interroge le rapport de l'étudiant et de son archivage. Comment conserver, organiser les traces des expériences, des accrochages, des pistes de recherches afin de pouvoir les garder et les transmettre si besoin est. L'occasion également de questionner le rapport texte/image par le biais de légendes ou notices explicatives.
C'est le moment de faire le point entre dessins de recherche, dessins de projets, notes etc etc. Toutes les questions du rapport à l'édition, au papier, cadrage, format, typographie....que l'étudiant rencontrera tout au long de ses études sont abordées ici avec le souci d'adapter chaque proposition d'étudiant à l'approche spécifique qu'il aura décider de mettre en place.
Le deuxième temps du semestre s'appuie sur l'affirmation du choix d'orientation de l'étudiant ( art- design graphique- design d'espace- design textile) et sur l'autonomie acquise au fur et à mesure. Un sujet, une thématique assez large est proposée à l'étudiant pour lui donner, jusqu'au bilan final l'occasion d'un déploiement ambitieux de sa position, de son point de vue.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Bibliographie :
- Eyal Wiezman, « A travers les murs : L’architecture de la nouvelle guerre urbaine », La Fabrique
- Oliver Sacks, « L’homme qui prenait sa femme pour un chapeau et autres récits cliniques », Points, collection Essais
- Marc Desportes, « Paysages en mouvement. Transports et perceptions de l’espace (XVIIIe-XXe siecle) », Gallimard
- Philippe Vasset, « Un livre blanc », Fayard, 2007
- Philippe Comar, « La perspective en jeu. Les dessous de l’image », Gallimard, collection Découvertes n° 138
- Jean Echenoz, « L'Occupation des sols », Minuit, 1988
- Fernando Pessoa, « Le livre de l’intranquillité », Christian Bourgois
- Victor Segalen, « Les Immémoriaux », Pocket, collection Terre Humaine
- Rem Koolhaas, « Junkspace» , Payot, 2011

Support de cours :
Images, livres, films, visites d'expositions etc ...etc

 Faire, montrer, parlerPauline Bastard
obligatoire3,00
 

Objectifs pédagogiques :
Apprendre à gérer dans le temps, les questions techniques et matérielles, posées par un projet.
Se confronter aux questions de la production, de l’accrochage et de la mise en espace du travail, ainsi qu’à sa présentation orale, dans la discussion.

Contenu :
Le cours est un espace de présentation et de débat autour des travaux des étudiants qui sont regardés, discutés et analysés par tout le groupe.
Le premier semestre est voué à l’expérimentation pour progressivement faire émerger les conditions d’un projet personnel.
Le second semestre amorce le développement de la pratique de chacun avec toujours une grande attention donnée à la discussion dans le groupe.
Les étudiants sont invités à présenter des projets en réponse à des propositions : Faire une œuvre par jour, penser une installation-performance, produire un objet impossible… Les sujets questionnent les médiums et les modes de production, le cours est une invitation à la recherche expérimentale autour du volume et de l’installation.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel

Bibliographie :
Un champ référentiel se dessine au fur et à mesure des présentations, il est suggéré selon les travaux, par tous les participants à la discussion, professeur et étudiants
Les étudiants fournissent une recherche à côté du travail plastique : textes, références, images, expositions. Chaque projet présenté doit être lié à des références.

 Recherches personnelles Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
En parallèle aux travaux divers et expérimentations exigés dans les différents cours, l'étudiant est encouragé à engager des travaux de recherche personnelle afin de développer son autonomie.

Contenu :
En première année la recherche personnelle s’exprime de manières diverses.
L’étudiant peut avoir une pratique autonome en dehors de l’école, cours de chants ou de théâtre par exemple et en rendre compte.
Ce peut être une extension des axes de recherches proposés par les enseignants, ou bien la pratique plus investie d’un médium en particulier.
Quels que soient les champs d’investissements autonomes de l’étudiant, il lui est demandé lors du bilan semestre 1 de pouvoir en donner une visibilité, des traces claires.
Afin que ces recherches personnelles trouvent progressivement des relations, des articulations fortes avec les orientations de la pédagogie, la constitution de la recherche personnelle donne lieu à des entretiens avec les enseignants lors de la rédaction du “projet-mémoire“ et de la préparation des accrochages de l’examen de fin d’année.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu, bilan semestriel.

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S2-Contextualisation / pôle Année 15Analyse et synthèse des recherches Collège Des Professeurs
obligatoire5,00
 

Objectifs pédagogiques :
Apprentissage des capacités d'analyse et de synthèse des recherches.
Entraînement à la présentation spatiale et critique du travail dans la perspective du bilan semestriel.

Contenu :
À l’issue du semestre 2, le bilan semestriel prend la forme d'un examen portant sur l'analyse et la synthèse des recherches, comprenant :

- une épreuve orale durant laquelle le jury examine les travaux et interroge l'étudiant sur son parcours ;
- la remise d'un document portant sur les références artistiques de l'étudiant et son inscription personnelle dans le champ de la création. Ce document sera jugé tant sur sa présentation et sa rédaction que sur la recherche iconographique.
(cf. fiche projet-mémoire)

Mode d'évaluation :
Bilan semestriel lors de l'examen de fin d'année

Support de cours :
Préparation et rendez-vous individuels.